Burkina Faso Digital Report 2021 : statistiques sur l’utilisation d’Internet et les médias sociaux

Chaque année, Hootsuite et ses partenaires publient les statistiques sur le digital à travers le monde et des déclinaisons pour chaque pays. Les données couvrent les aspects suivants:

  • Démographie
  • Internet
  • Médias sociaux
  • Les appareils
  • La pénétration bancaire
  • Les solutions de paiement digital
  • Le E-Commerce
  • L’inclusion financière,
  • etc.

Dans cet article, je vous propose de décortiquer le rapport pour notre pays, le Burkina Faso. 

Vue d’ensemble des données

Le Burkina Faso, 

  • C’est plus de 21 millions d’habitants avec un taux d’urbanisation de 30,9% contre une moyenne mondiale de 56,4%.
  • 21,52 millions de connexions mobiles. Cela donne 101,5% de taux de pénétration mobile. Les connexions mobiles désignent l’ensemble des cartes SIM (couramment appelées puces) actives ; donc les numéros de téléphone. On note qu’il y a plus de connexions mobiles que d’habitants mais ceci est normal. Un utilisateur peut avoir plusieurs SIM du même réseau et plus cartes SIM de chacun de trois opérateurs. Cependant, il existe encore des personnes en âge d’acquérir une carte SIM qui n’en ont pas.
  • Sur les utilisateurs actifs mensuels sur Internet, notre pays compte 5,46 millions, ce qui fait 25,7% de taux de pénétration d’Internet au Burkina.
  • Notre pays compte 2 millions d’utilisateurs actifs par mois sur les médias sociaux, soit 9,4% de taux de pénétration de la population 
  • 36,63% de ceux qui utilisent Internet au moins une fois par mois sont sur les médias sociaux.

Les croissances par rapport à l’année dernière 

Selon ce rapport, entre janvier 2020 et janvier 2021

  • La population a connu une croissance de 2,8% à 586 personnes de plus
  • +1,2 millions de connexions mobile, soit une croissance de 5,7%
  • Notre pays a ajouté 867 mille d’utilisateurs actifs sur Internet, soit une croissance de 18,9%
  • 400 mille utilisateurs actifs mensuels sur les médias sociaux, soit une croissance annuelle de 25%. L’année dernière, la croissance a été meilleure de plus de 35% comparée à 2019.

Utilisation d’Internet au Burkina Faso

Avec 5,46 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur Internet, c’est 25,7% de la population. Ceci constitue une croissance annuelle de 18,9% avec un ajout de 867 mille nouveaux utilisateurs. Le fait majeur est que 98,9% de l’utilisation des médias sociaux se fait via smartphone. Ce qui signifie que dans une stratégie digitale, il faut du “Mobile First”. La vitesse de connexion de l’Internet fixe est de 11,8Mbps, soit une croissance de 32,8% par rapport à l’année dernière. Les données sur le débit de connexion de l’Internet Mobile ne sont pas disponibles dans ce rapport. Cependant, vous pouvez tester la vitesse de votre connexion grâce à l’application Résomètre de l’Arcep lancée en mai 2020.

Les statistiques sur les données des utilisateurs Internet varient selon les sources

  • ITU: INDIVIDUALS USING THE INTERNET : 3,37 millions
  • CIA WORLD FACEBOOK INTERNET USERS : 3,39 millions
  • INTERNET WORLD STATS: INTERNET USERS : 4,59 millions
  • WORLD BANK: INDIVIDUALS USING THE INTERNET :  3,39 millions

L’intérêt de connaitre ces informations est que cela permet d’expliquer pourquoi des données peuvent être différentes d’une source à l’autre.

Part du trafic Web selon les types d’appareils

Avant de parler de ces statistiques, il faudrait noter qu’il y a une différence entre Internet et le Web. Vous pouvez en savoir plus dans cet article.

  • 79,7% du trafic Web est réalisé sur Smartphones. C’est une croissance de +7,9%. Mais c’est une croissance de décembre 2019 à décembre 2020. C’est +581 smartphones dans le pays
  • 19,5% sur ordinateurs (fixes ou portables), une baisse de -22% (décembre 2020 comparé à décembre 2019)
  • 0,9% sur tablettes, une baisse de -22% (décembre 2020 comparé à décembre 2019).

Part du trafic web selon le type de navigateur

Le navigateur, c’est l’application que nous utilisons pour nous connecter à Internet et naviguer à travers les pages Web. Google Chrome est un navigateur et Google est un moteur de recherche. Le moteur de recherche, ce sont ces robots informatiques qui vont chercher les informations et nous afficher nos résultats de recherches lorsque nous lançons une requête sur Google Chrome (le navigateur) par exemple. Le moteur de recherche le plus connu dans notre pays c’est Google mais Yahoo, Bing, etc. sont également des moteurs de recherche.

  • Google Chrome reste le navigateur le plus populaire avec 72,8% de la part du trafic, ceci grâce aux smartphones Android. Chrome gagne +22% de croissance de sa part. 
  • Opera 11,9% en seconde position mais avec une baisse de -43%
  • Microsoft Edge 4,2% en troisième position et gagne énormément de terrain à +351%
  • Safari de Apple vient en quatrième position avec 4,1% avec notamment les iPhone, iPad et Mac dont le navigateur par défaut est généralement Safari. C’est tout de même un recul de -33% par rapport à l’année dernière.
  • Firefox avec une baisse de -51% avec une part de 3,4%
  • Samsung Internet avec 1,5%, une baisse de -51% par rapport à l’année dernière
  • 0,2% pour Internet Explorer (remplacé progressivement par Microsoft Edge)
  • Autres : 1,8%

Les mots-clés de recherche les plus utilisés en 2020

La LONAB avec le PMU, le PMUB et les autres termes relatifs ont été les requêtes les plus populaires sur Google en 2020.

Les médias sociaux 

Les médias sociaux sont incontestablement la principale source du trafic web et de l’utilisation de Internet au Burkina Faso.

Statistiques générales sur l’utilisation des médias sociaux

Notre pays compte 2 millions d’utilisateurs actifs mensuels des médias sociaux. C’est 9,4% de la population totale et 36,63% de ceux qui utilisent Internet au moins une fois par mois. Comparé à 2019, c’est une croissance de 25% à +400 mille nouveaux utilisateurs. Sur les 2 millions, 1,98 millions se connectent sur les médias sociaux via smartphone. C’est 98,9% des utilisateurs. 

Facebook : vue d’ensemble de son audience 

Si le trafic web et Internet au Burkina est majoritairement fait sur les plateformes de médias sociaux, Facebook se taille la part du lion.

Sur 2 millions d’utilisateurs des médias sociaux, Facebook c’est 1,9 millions, soit une part de 95%.

Ici, il est important de noter que d’un point de vue Marketing Digital, plus particulièrement Media Media Marketing et Facebook Marketing plus spécifiquement, l’audience publicitaire n’est pas nécessairement la même que l’ensemble des utilisateurs. Tout le monde n’est pas ciblé par la publicité. Sur les 1,9 millions d’utilisateurs, environ 14,8% constituent une audience publicitaire viable. Cette audience est constituée de 29,7% de femmes et 70,3% d’hommes.

Accès à Facebook selon les types d’appareils

  • 93,6% des utilisateurs ont accès à Facebook via smartphones
  • 5,4% ont accès via smartphones et ordinateurs
  • 1,1% ont accès uniquement via ordinateurs

Le téléphone portable reste le principal moyen utilisé pour accéder à Facebook au Burkina Faso.

La fréquence des activités sur Facebook. 

Ici il s’agit des like, commentaires, partages et engagement sur les annonces publicitaires. Ces statistiques concernent uniquement les utilisateurs âgés de 18 ans et plus. 

Les femmes sont plus actives, même si elles ne sont pas les plus nombreuses sur Facebook. 

  • Sur les 30 derniers jours, tout type de publications confondus, un utilisateur à liké 7 publications ; même nombre pour les femmes que pour les hommes
  • En revanche, les femmes c’est 4 commentaires et les hommes 3, toujours sur la période des 30 derniers jours 
  • Une publication partagée par utilisateur 
  • Les femmes sont plus susceptibles de cliquer sur une annonce publicitaire Facebook que les hommes ; respectivement 9 clicks contre 7. 

YouTube

Cette plateforme de partage de vidéos est connue et populaire au Burkina Faso mais les statistiques sur les utilisateurs ne sont mentionnées dans ce rapport. En revanche, on peut voir le top des recherches ; ce qui peut indiquer que ce sont les plus grand utilisateurs.

Le divertissement est la principale source des recherches sur YouTube. Les films sont les plus recherchés. Ensuite vient la musique avec Arafat l’artiste le plus recherché. Floby est l’artiste Burkinabè le plus recherché sur YouTube, suivi de Amzy et Dez Altino.

Instagram

Insta (comme on l’appelle couramment) compte 170 mille utilisateurs au Burkina Faso. Cependant, l’audience publicitaire est faible à 1,3% dont 27,7% de femmes et 72,3% d’hommes.

Facebook Messenger

Facebook Messenger c’est 260 mille utilisateurs actifs par mois au Burkina Faso. L’audience publicitaire est de 2% dont 30,2% de femmes et 69,8% d’hommes. 

LinkedIn 

LinkedIn c’est le réseau professionnel par exemple qui permet de créer son espace professionnel pour avoir des connexions, faire la promotion de son profile professionnel, voir des offres d’emploi, proposer des offres d’emploi (pour les recruteurs), etc.

LinkedIn au Burkina c’est 220 mille utilisateurs actifs par mois avec une audience publicitaire de 2% dont 29,5% de femmes et 70,5% d’hommes.

Twitter

Twitter, la plateforme de microblogging est peu populaire au Burkina avec 35,2 mille utilisateurs. On y retrouve essentiellement les médias, les hommes politiques, les activistes, les personnalités, certaines célébrités. 

Cette première section a porté sur Internet, le Web et les plateformes de médias sociaux. Dans cette section, le rapport traite de l’utilisation du téléphone mobile.

Les connexions mobiles

Rappelons que la notion de connexion mobile couvre toutes les cartes SIM détenues par des utilisateurs. Nous savons qu’une personne peut avoir plusieurs numéros (cartes SIM) du même opérateur, donc plusieurs cartes SIM de chacun des trois opérateurs. 

Le Burkina Faso compte 3 opérateurs de téléphonie mobile qui sont par ordre alphabétique croissant Moov Africa Burkina Faso, Orange, Telecel Faso, et une société de téléphone fixe gérée par Moov Africa Burkina Faso.

Avec 21 millions de Burkinabè, nous avons 21,52 millions de connexions mobile, un taux de pénétration de 101,5%. Le marché est essentiellement Prépayé à 99,99%, c’est-à-dire ceux qui rechargent leurs numéros de téléphone avec des unités avant de pouvoir utiliser. Les Pospayés, 0,1% sont ceux qui là qui consomment et à la fin du mois, l’opérateur leur adresse une facture de consommation et ils paient. Nous avons une couverture de connexion haut-débit (3G/4G) de 47,5%.

Part du trafic web selon le type de Mobile OS (Operating System)

Android de Google est le système d’exploitation mobile le plus populaire avec 87% de part du trafic, soit une croissance de +11%, décembre 2020 comparé à décembre 2019 

Il est suivi par iOS de Apple avec 5,3%, soit la plus grosse croissance de +51%, décembre 2020 comparé à décembre 2019.

Le E-Commerce

Le rapport se termine par l’analyse du e-commerce au Burkina Faso et l’inclusion financière.

Qu’est-ce que le e-commerce ?

Le E-Commerce est défini comme une transaction commerciale (achat/vente) en ligne sur Internet allant du choix du produit ou du service ; jusqu’à l’aboutissement du paiement qui se fait en ligne. La notion de paiement en ligne est importante dans le e-commerce. Dans nos zones, nous parlerons plutôt de ventes en ligne mais pas de e-commerce. Il y a une nuance. Vendre en ligne n’est pas forcément faire du e-commerce mais lorsque vous faites du e-commerce, vous faites aussi de la vente en ligne. En effet, lorsque vous vendez en ligne, vous proposez vos articles sur une plateforme en ligne à des potentiels clients. Dans notre cas, si quelqu’un veut payer, il doit sortir de la plateforme initiale sur laquelle il a vu l’offre. C’est soit par paiement mobile ou cash à la livraison. Mais en situation de e-commerce, l’acheteur rentre dans un tunnel de vente : choisi l’article qui va dans son panier d’achat, renseigne son adresse de livraison et paie en ligne directement. Cette définition introduit le sujet sur l’inclusion financière.

Les facteurs d’inclusion financière 

  • 43,2% de la population a au moins un compte dans une institution financière
  • 4,8% de la population détient une carte de crédit. Sur la répartition par genre, c’est 5,4% pour les femmes et 4,3% pour les hommes
  • 5,4% des Burkinabè font des achats en ligne ou des paiements de factures. Sur la répartition par genre, c’est 3,2% de femmes et 7,4% d’hommes
  • 33% de la population burkinabè a un compte de paiement mobile

En résumé, les principales statistiques des plateformes en image

Les autres statistiques et informations en résumé sont :

  • 80% du trafic web est effectué sur smartphones
  • 99% des utilisateurs des médias sociaux se connectent via mobile
  • Sur 2 millions d’utilisateurs des médias sociaux, Facebook c’est 1,9 millions, soit une part de 95%.
  • Les femmes sont plus réactives sur Facebook, même si elles ne sont pas les plus nombreuses. Les femmes sont plus susceptibles de cliquer sur une annonce publicitaire Facebook que les hommes ; respectivement 9 clicks contre 7.
  • Le divertissement est la principales sources des recherches sur YouTube. Les films sont les plus recherchés. Ensuite vient la musique avec Arafat l’artiste le plus recherché. Floby est l’artiste Burkinabè le plus recherché sur YouTube, suivi de Amzy et Dez Altino. C’est bien mais YouTube, c’est aussi une grande bibliothèque d’éducation. Par exemple, si vous voulez savoir comment fabriquer un drone, il faut juste taper “comment fabriquer un drone”. Des millions de résultats seront proposés.
  • Insta (comme on l’appelle couramment) compte 170 mille utilisateurs au Burkina Faso. Cependant, l’audience publicitaire est faible à 1,3% dont 27,7% de femmes et 72,3% d’hommes.
  • Facebook Messenger c’est 260 mille utilisateurs actifs par mois au Burkina Faso. L’audience publicitaire est de 2% dont 30,2% de femmes et 69,8% d’hommes.
  • LinkedIn au Burkina c’est 220 mille utilisateurs actifs par mois avec une audience publicitaire de 2% dont 29,5% de femmes et 70,5% d’hommes. Je vous recommande de créer votre compte sur LinkedIn en cliquant ici : www.linkedin.com
  • Twitter, la plateforme de microblogging est peu populaire au Burkina avec 35,2 mille utilisateurs. On y retrouve essentiellement les médias, les journalistes, les institutions internationales, les hommes politiques, les activistes, les personnalités, certaines célébrités.
  • 21,52 millions de connexions mobile, un taux de pénétration de 101,5%. Le marché est essentiellement Prépayé à 99,99%.
  • 47,5% de couverture de connexion haut-débit Internet Mobile (3G/4G)
  • Android de Google est le système d’exploitation mobile le plus populaire avec 87% de part du trafic, soit une croissance de +11%, décembre 2020 comparé à décembre 2019 
  • iOS de Apple est second de part du trafic par système d’exploitation avec 5,3%, soit la plus grosse croissance de +51%, décembre 2020 comparé à décembre 2019.
  • 43,2% de la population a au moins un compte dans une institution financière
  • 4,8% de la population détient une carte de crédit. Sur la répartition par genre, c’est 5,4% pour les femmes et 4,3% pour les hommes
  • 5,4% des Burkinabè font des achats en ligne ou des paiements de factures. Sur la répartition par genre, c’est 3,2% de femmes et 7,4% d’hommes
  • 33% de la population burkinabè a un compte de paiement mobile

Des données de plateformes de médias sociaux comme TikTok, Pinterest, Snapchat, et les autres service de messagerie instantanée comme WhatsApp, Telegram, Signal ne sont pas disponibles. Les statistiques de YouTube restent peu fournies également.

Si la pandémie du Covid-19 a favorisé une croissance des utilisateurs Internet et des médias sociaux notamment, notre pays n’a pas connu de fortes croissances en 2020, comparé à 2019. Néanmoins, nous franchissons la barre de 5 millions d’utilisateurs actifs par mois sur Internet et 2 millions d’utilisateurs actifs mensuels des médias sociaux.

Le monde vit une 4ème Révolution Industrielle dont le carburant est le digital et ses applications. Pour en savoir plus sur les différentes Révolutions Industrielles et plus spécifiquement la 4ème Révolution Industrielle, je vous invite à liste cet article sur l’Industrie 4.0. Notre pays n’est pas en reste. Le déploiement commercial à plus grande échelle de la fibre optique qui interviendra avec les différents acteurs va davantage offrir plus de connectivité. Tous les opérateurs de téléphonie mobile ont désormais la 4G avec des couvertures qui s’élargissent partout sur le territoire national. Le coût moyen d’accès à Internet reste un grand défi, même s’il y a de l’amélioration au fil des années.

Quelques recommandations

Stratégie MOBILE FIRST

80% du traffic web et 99% du trafic sur les médias sociaux au Burkina est fait sur des smartphones. Ce qui veut dire que nous devons créer des contenus en pensant premièrement aux utilisateurs des smartphones. Mettre beaucoup de textes explicatifs ou descriptifs sur une photo ne sera pas pertinent pour celui qui regardera la photo sur un smartphone. L’écran est petit par rapport à un écran d’ordinateur. La plus part des utilisateurs ne se donneront pas la peine de zoomer pour lire. Vous perdez en transmission du message et en intérêt pour vos publications et votre page. Les sites web également doivent être optimisés pour s’afficher sur les écrans de smartphones. Même si les plateformes de création de site web le font pas défaut de nos jours, il faut tout même s’assurer que vous site web est mobile friendly.

Choix des canaux

D’un point de vue Marketing, le Social Media Marketing notamment sur Facebook reste la priorité. LinkedIn et Instagram restent aussi des possibilités. Particulièrement sur LinkedIn, il y a des opportunités de B2B (Business To Business). Si vous êtes une entreprise ou un particulier et vos offres s’adressent aux entreprises, il faut vous faire une visibilité et une notoriété sur LinkedIn. Les décideurs, les directeurs, les managers, les influenceurs des décisions d’achat s’y trouvent. Créer un site web pour vous offrir une entrée virtuelle est cruciale également. Les médias sociaux, c’est une place publique pour tous les utilisateurs. Votre page se confond dans l’univers et vos publications et se perdent dans les files d’actualité. Mais votre site web est votre espace propre et une fois entré, l’utilisateur ne voit que vous.

Formation et professionnalisation des acteurs

Il y a beaucoup de volonté d’embrasser le digital et de nombreuses actions et initiatives sont mises en place. La formation, la sensibilisation, les publications et autres productions de contenus devraient contribuer à renforcer les capacités. Pour notre part, Le Kiosque Digital du Burkina produit du contenu sur le blog et d’autres projets dans le même sens sont en cours.

Les plateformes ont des capacités à pousser le développement digital dans les zones qu’elles choisissent

Facebook, Google, etc. ouvrent des bureaux ou des représentants dans les zones et donnent des formations de renforcement de capacités. Par exemple, des représentants de Facebook ont déjà donné des formations au Burkina. Ces initiatives sont à encourager pour pousser le développement du digital dans notre pays. Le Burkina Faso compte plus de 6 millions de smartphones. Donc le potentiel existe.

Pour plus de détails sur ce point, je vous recommande la lecture de mon article Introduction au Marketing Digital dans lequel je traite des défis et perspectives du digital dans notre pays.

Aussi, je vous recommande la lecture de mon article sur Les Techniques de Marketing Digital.

Vous pouvez retrouver et télécharger l’intégralité du rapport Digital 2021 Burkina Faso (January 2021) v01 en Anglais ici.

Boukary Zorom

8 commentaires

    1. Bonjour Kema. Merci pour votre commentaire. Je tire les données du Digital Report de Hootsuite. Comme je l’ai précisé en début et en fin d’article, vous pouvez y trouver la source, donc les quelques extraits ici « Chaque année, Hootsuite et ses partenaires publient les statistiques sur le digital à travers le monde et des déclinaisons pour chaque pays. Les données couvrent les aspects suivants: » ; « Vous pouvez retrouver et télécharger l’intégralité du rapport Digital 2021 Burkina Faso (January 2021) v01 en Anglais ici. »

      J’aime

  1. félicitations à Vous LeKiosque Digital qui nous fournit régulièrement des informations très capitales car cela fait presque 1 an que je lis vos articles et ça m’informent réellement sur des sujets que peu de structures nous informent;;, mon chapeau à vous et longue vie à toute l’équipe.

    Aimé par 1 personne

Répondre à KIEMA Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s