L’Initiative Pananetugri pour le Bien-Etre de la femme lance ses activités au cours d’une conférence de presse

L’IPBF (Initiative Pananetugri pour le Bien-Etre de la Femme) a organisé une conférence de presse ce mercredi 1er juillet 2020, à Ouagadougou. Cette conférence de presse a permis aux promotrices de présenter l’association, ses objectifs et le fond Pananetugri.

Madame Ezoma Juliette Nathalie BAKYONO Présidente de l’IPBF (à gauche de l’image), Madame Micheline wendyam KABORE, Directrice Exécutive de l’IPBF (à droite de l’image)

Qui est IPBF ?

L’IPBF (Initiative Pananetugri pour le Bien-Etre de la Femme) est une organisation de droit burkinabé qui a vu le jour en 2011 sous l’appellation Association Femme et Développement. Elle a pour objectif la promotion des droits des femmes et des jeunes filles. Elle s’adresse principalement aux jeunes filles et jeunes femmes. L’IPBF est une organisation féministe de référence pour le développement du leadership transformationnel et du plein épanouissement des jeunes filles et des jeunes femmes. Le but principal de l’IPBF est de promouvoir l’épanouissement et l’émergence individuelle et collective des jeunes filles et femmes. Le fond Pananetugri est un fond inclusif et participatif adressé aux organisations des jeunes filles et jeunes femmes de (09) neuf pays de l’Afrique de l’Ouest Francophone (AOF). Il s’engage à soutenir les initiatives féministes émergentes dirigées par des jeunes filles et des jeunes femmes en optant pour une approche flexible et participative a l’octroi de subventions.

Présentation du fonds Pananetugri

Présentée par Madame Ezoma Juliette Nathalie BAKYONO, présidente de l’Initiative Pananetugri pour le Bien-être de la Femme (IPBF), elle est revenue la genèse du fond Pananetugri.

Madame Ezoma Juliette Nathalie BAKYONO, Présidente de l’IPBF

L’existence de l’IPBF qui est une initiative philanthropique de jeunes filles et de jeunes garçons burkinabè qui a vu le jour depuis 2011 et qui s’est donnée pour mission la promotion du féminisme inclusif et son appropriation par tous les acteurs des différentes sphères de décision. Aussi, elle a pour objectifs d’accroitre la capacité de résilience des jeunes filles et des jeunes femmes pour leurs bien être total.

L’idée de la création du fonds Pananetugri est née en 2019 après un atelier de concertation auprès des jeunes filles de 09 neuf pays de l’Afrique francophone à savoir le Benin, Burkina Faso, Niger, la Côte d’ivoire, Guinée le Mali, le Sénégal, la Mauritanie, le Togo. Au sortir de cet atelier de concertation plusieurs grands points qui sont ressortis ; entre autres le déficit en matière de financement et d’accompagnement des associations, des organisations, des groupes de jeunes filles et de jeunes femmes dû entre autres à la barrière linguistique car la plupart des fonds disponibles pour l’accompagnement des jeunes filles et jeunes femmes sont pour la plupart en anglais. Ajouté à cela il y’a une certaine lourdeur dans les différents appels à proposition. C’est au vu de tous ses problèmes rencontrés par les groupes de jeunes filles et de jeunes femmes que l’IPBF, à donc travailler à mettre en place un fond inclusif, de jeunes féministes.

Les objectifs et missions du fonds Pananetugri

Le fond Pananetugri à été mis en place pour soutenir le développement organisationnel et institutionnel des groupes et organisations de jeunes filles et de jeunes femmes pour la mise en œuvre d’actions novatrices et fédératrices en vue d’un changement profond en faveur de la promotion des droits des jeunes filles et jeunes femmes.

Madame Micheline wendyam KABORE, Directrice Exécutive de l’IPBF

Madame Wendyame Micheline KABORE, Directrice exécutive de l’IPBF a rappelé que le fond Pananetugri est adressé à toutes organisations ou groupes d’organisations de jeunes filles ou de jeunes femmes qui sont engagés pour la promotion des droits des jeunes filles et des jeunes femmes de la région et qui ont moins de (02) deux ans d’existence car qui dit fond d’émergence dit organisation naissante.

Crée dans l’optique de permettre aux femmes de prendre leur envol, PANANETUGRI qui signifie « aigle » en Français est une initiative à saluer. Le développement de l’Afrique passera par l’émancipation et l’autonomisation des femmes. Mais ce défi restera qu’un vœu pieux tant que les femmes elles même ne s’approprierons pas ce combat car personne ne ferra cette lutte à leurs places.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s