Digital Health : diagnostiquer le paludisme à travers l’odorat

J’ouvre cet article avec 3 images.

Ces 3 images ne parlent peut-être pas à nombreux d’entre vous. Mais je vais les faire parler pour vous.

La première image est un graphique qui représente comme le moustique anophèle, responsable de la transmission du paludisme choisit les personnes à piquer en fonction des odeurs. Oui ! Notre odeur guide les moustiques. On l’a souvent entendu. Généralement pris comme une blague (ton sang est doux c’est pour cela il attire les moustiques), c’est en réalité une histoire réelle. Cependant, les choses ne sont pas comme nous l’imaginons. James Logan, Le Professeur qui a mené l’étude au Kenya révèle qu’en réalité, l’anophèle est beaucoup plus attirée par l’odeur corporelle de sujets déjà infectés par le paludisme ; même s’ils n’ont pas développé la maladie.

On peut être juste un hôte infecté mais pas malade. Qu’à cela ne tienne, on transmet quand même la maladie. Le plasmodium justement manipule son hôte pour le rendre encore attractif afin d’être piqué par d’autres moustiques et se propager encore. Il y va de prolifération et de la survie de son espèce. Donc oui, la maladie a une odeur. Un hôte infecté ou un malade du paludisme sent le paludisme.

Sur l’image numéro 2, le chercheur indique avoir poussé la recherche à des chiens grâce à leur odorat extrêmement développé. Le chien a produit 81% de taux de diagnostique des personnes infectées par le paludisme et 92% des personnes malades. Ce qui est largement au dessus des standards de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMC).

C’est naturellement difficile de lâcher ses chiens partout dans le monde et plus spécifiquement dans les endroits pandémiques de paludisme pour sniffer et diagnostiquer les malades. Mais ils travaillent à mettre en place des patch capables de détecter les molécules odorifiques de paludisme et alerter l’individu ou toute autre personne. Les Smartwatch peuvent un jour être équipées de capteurs capables de détecter le paludisme.

Quel est l’interêt pour moi de partager ce sujet ?

Au delà de montrer les avancées de la recherche de prévention et de lutte contre le paludisme dans le monde, c’est aussi un appel aux chercheurs sous nos cieux. Il est connu que le paludisme se traite bien s’il est détecté très tôt. Investir et s’investir dans la recherche dans le domaine du Digital Health peut produire des résultats extraordinaires et sauver des millions et des millions de vies ; surtout les enfants.

L’intégrité de sa présentation (en Anglais)s.

James Logan – YouTube

A toute fin utile, je partage ici le du Podcast téléchargeable de la vidéo TEDx de 17 minutes. C’est en Anglais : https://podcasts.apple.com/bf/podcast/ted-talks-daily-hd-video/id281315460?i=1000454327452

J’espère que la lecture de cet article vous a plu et vous a apporté quelque chose de nouveau. N’hésitez à laisser des commentaires (constructifs), à rajouter d’autres exemples si vous en connaissez pour profiter à d’autres lecteurs.

Cliquez ici pour vous abonner à notre Newsletter et recevoir régulièrement les notifications. Oui c’est trop demandé mais c’est pour faire avancer la science !

N’oubliez pas de souscrire à notre Newsletter

Cliquez ici pour vous joindre au Groupe : https://chat.whatsapp.com/IIYgrK0vCUmLn2t8mYlJs8

Rejoignez le Groupe WhatsApp du Kiosque Digital du Burkina et recevez les articles via WhatsApp. https://chat.whatsapp.com/IIYgrK0vCUmLn2t8mYlJs8

Clique moi

B. Zorom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s